Jeudi 28 juin…

J’avais prévu un réveil à 4h30 pour le lever de soleil au cap Bon Ami… mais force fut de constater l’absence totale de visibilité, due à une omniprésence de la brume pluvieuse.
Un brin déprimant tout de même…

Renseignements pris auprès du personnel du parc Forillon, la météo risque d’être identique toute la journée et les jours suivants.
Un peu déçu, je décide de faire route vers Percé et son rocher… percé ! Il me reste peu de jours pour finir mon tour de la Gaspésie, je dois rentrer à date précise à Montréal pour emmener Charles et Léo à Toronto.

Toujours la brume humide à Percé, mais des paysages grandioses, des rochers glissants, et toujours cette air marin que j’aime !

blog comments powered by Disqus